Regarder, partager, prier

image_pdf
© Capture d’écran

Une Église, un pasteur, un projet – 14*

Une nouvelle activité vient de voir le jour à Royan. Elle réunit un groupe de personnes autour d’un film à thème produit par la communauté du Chemin Neuf, sous le nom de Net for God. À Royan, elle s’appelle désormais Regarder, partager, prier.

Chantal Vianou © DR

La pasteure Chantal Vianou et les conseillers presbytéraux à l’origine du projet avaient assisté au temple de Rochefort, il y a quelques mois, à la projection du film Church planting réalisé par Saint Barnabas church avec l’équipe d’Andy Buckler. Ils ont tout de suite été séduits par la formule : une rencontre d’une heure pour regarder un film qui donne à méditer sur certaines références bibliques, discuter à l’aide de questions proposées et prier. 700 groupes œcuméniques ou non dans 80 pays du monde regardent le même film, le même jour, et prient autour d’un même sujet, le thème du film.

Appelés à la liberté

Chantal Vianou en a parlé au Conseil presbytéral puis à l’assemblée générale. Et c’est avec le soutien de la communauté qu’elle a organisé une première rencontre. « Cette activité, dit-elle, a l’avantage d’allier discussion et prière, elle s’adresse à toutes les sensibilités : à ceux qui aiment argumenter comme à ceux qui ont besoin de prier. »

Lors de cette rencontre, le film « Les chaînes brisées » relatait l’histoire d’un jeune homme incarcéré pour avoir commis des vols qui a découvert le Christ en prison en lisant une Bible trouvée dans sa cellule et en suivant le parcours Alpha dirigé par les aumôniers de la prison. À sa libération, il s’est retrouvé d’abord SDF pour un temps car rejeté par sa famille avant d’être accompagné par une association. La référence biblique du thème était : « Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair ; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Galates 5.13-14.

Changer le regard

Aux deux questions proposées : « Qu’est ce qui me rejoint dans cette histoire, comment cela résonne-t-il en moi ? », et « Dans ma vie, y a-t-il des personnes qui m’ont apporté de l’aide, du réconfort quand j’en avais besoin ? », les réponses possibles sont nombreuses et les discussions aussi.

La pasteure Chantal Vianou a ajouté une troisième question : « Notre Église, est-elle interpellée ? » Car à Royan, les SDF connaissent bien le parvis du temple et le jardin pour y élire domicile fréquemment et la situation est souvent conflictuelle. La pasteure a même été mordue par un chien l’année dernière. Et pourtant, elle propose de changer de regard : « Y a-t-il une autre manière de les accompagner ? Peut-être sont-ils blessés depuis leur enfance ? Peut-être faut-il commencer par les saluer, m’approcher d’eux, peut-être qu’il faut dire et faire les choses autrement. »

La prochaine rencontre aura lieu le 15 juin. Autre film, autre thème : « Les rues de l’espérance ».
Bientôt, le groupe va s’élargir avec la participation du groupe œcuménique du pays royannais qui accepte de diversifier ses rencontres avec ce programme Net For God.
L’activité Regarder partager et prier a aussi pour vocation de s’adresser plus largement aux amis, et aux amis d’amis.
Chantal Vianou pense adapter la formule à un culte autrement, à un culte de maison. « Car, dit-elle, c’est une autre façon de prêcher la Parole de Dieu ».

Claudie de Turckheim

Voir le site de Net for got
Voir le film-documentaire Church Planting de St Barnabas church

* Cet article est le quatorzième de la série « Une Église, un pasteur, un projet ». Lire le précédent « Nourrir le local par l’expérience du régional ».