Une immersion dans la spiritualité de l’évangile de Marc

image_pdf

SPIRITUALITÉ

Le moine Philémon de Gaza médite l’Évangile de Marc, Daniel Bourguet, Olivétan, 2022, 236 p., 19 €

Les Éditions Olivétan en ont fait la promotion via leur newsletter : « Un événement éditorial : la première publication d’un texte ancien inconnu ». La librairie Jean Calvin en propose toute une pile sur la table des nouveautés, c’est mon anniversaire, alors c’est le moment de se faire plaisir ! 19 euros et voilà, Le moine Philémon de Gaza médite l’évangile de Marc se retrouve dans mon sac à main.

Il aurait pu rejoindre les livres en attente de lecture sur ma table de nuit, mais non, je commence à le feuilleter et là, magie de moines copistes et archivistes, magie de traducteurs talentueux et passionnés : à quatorze siècles de distance, la méditation de l’évangile de Marc par Philémon, moine à Gaza, vient jusqu’à moi et me parle. Le style est alerte. C’est comme si Philémon était entré dans le texte de l’évangile, telle Mary Poppins s’introduisant dans un tableau, et qu’il essayait de comprendre ce qui se passe sous ses yeux, et cette curiosité alimente et enrichit sa méditation et, par ricochet, la mienne.

En guise d’amuse-bouche, le début de ce que Philémon nous a laissé au sujet du premier récit de l’évangile de Marc : « J’ai cru d’abord que Jean nous invitait à préparer le chemin du Seigneur avec des pelles et des pioches ! Et j’ai très vite compris mon erreur quand j’ai vu les habitants de Jérusalem et de Judée préparer ce chemin sans pelles ni pioches… ».
Alors, même si ce n’est pas votre anniversaire, laissez-vous tenter. Au fait, la méditation du moine Philémon de Gaza sur la tentation de Jésus au désert est page 21.

Brigitte Billaud