Les rencontres protestantes franco-tchèques

image_pdf

Des rencontres riches en émotion et découvertes, des liens qui se sont tissés entre protestants d’Europe centrale et occidentale : une aventure qui va reprendre cet été.

Des participants, dont le pasteur Jean-Pierre Sternberger, à Prague en 2016 © Ivana Dohnalkova

Année 1988 : en lien avec la Communauté des sœurs de Pomeyrol, des personnes issues des Églises françaises et tchécoslovaques se réunissent au sein d’un groupe baptisé « Femmes de nos Églises ». Jusqu’à la Révolution de velours, ce ne sont alors que de discrètes visites « privées ». Après la chute du Mur et l’ouverture des frontières, les participants tchèques et slovaques peuvent participer officiellement aux retraites à Pomeyrol, bénéficiant en grande partie de la prise en charge assurée par le groupe français, du fait des difficultés matérielles persistantes.

Entre Histoire et actualité

Difficile de détailler ici le programme de ces sessions, sur plus de 30 ans. Christiane Dieterlé, alors bibliste de la région Rhône-Alpes, en fut l’intervenante dès 1990. On peut citer : le travail sur le thème de la liberté, ô combien important pour les amis tchèques qui émergent de 40 années d’enfermement. Une session au nord de Prague, dans les monts du Géant, autour de Matthieu 18 (l’Église tchèque, bientôt séparée de l’État, va devoir se prendre en main). En automne 1996, en Moravie, nous avons pour thème « Vivre dans une Europe multiconfessionnelle », alors que Tchèques et Slovaques voient apparaître dans leurs pays doctrines et sectes de toutes sortes.

Les visiteurs français approfondissent leur connaissance de l’histoire du protestantisme tchèque, dont certains aspects ressemblent à l’histoire mouvementée française. La Réforme tchèque, intervenue 100 ans avant Luther, la période de la contre-Réforme, avec Jean Amos Comenius, la communauté des « Frères moraves » expatriée en Allemagne du nord…
Pour équilibrer le rythme de travail intensif, ont été proposées des excursions touristiques ou culturelles, des conférences, sans oublier le culte franco-tchèque, grand moment de communion au-delà des barrières ! Avant de regagner la France, il est maintenant de tradition de séjourner à Prague pour profiter de la ville et de ses spectacles.

Rendez-vous cet été

Ainsi ont alterné tous les deux ans séjours en France et séjours en pays tchèque, les derniers dans le temps se déroulant à Prague, puis Marseille, Strmilov en Bohème du sud, dans la Drôme… avant que d’impératives raisons sanitaires nous aient amenés en 2020 puis 2021 à différer nos rendez-vous.
Dieu voulant, c’est du 13 au 20 août 2022, dans la ville d’eau de Jesenik, au nord de la très belle région de la Moravie, que nous nous retrouverons pour une lecture des paraboles de Jésus, avec Jean-Pierre Sternberger. Les équipes se sont en partie renouvelées. De nouvelles questions et préoccupations se posent à nos communautés. Nous les partagerons comme nous partagerons à nouveau les joies de la découverte réciproque.
Depuis les toutes premières rencontres, exposés et débats ont toujours été traduits. Il n’y a donc aucun obstacle à ce que de nouvelles personnes viennent prolonger avec nous l’aventure.
Si le cœur vous en dit, et la curiosité de l’autre, l’envie de partager, l’amour d’autres paysages… n’hésitez pas ! Les inscriptions sont ouvertes. À cet été en Moravie ?

Véra Fichant, organisatrice


Prix de la semaine à Jesenik : environ 250 € (repas, excursions, entrées visites). Ne sont pas compris : le voyage France-Prague (aller et retour), le séjour éventuel à Prague et le voyage aller-retour Prague-Jesenik.

Renseignements et inscriptions : vera-fichant@orange.fr – Tél. 06.81.67.42.56.