Accompagner les victimes de violences

image_pdf
Le violentomètre

L’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL) s’engage activement pour l’accueil et l’accompagnement des victimes de violences sexuelles et/ou intrafamiliales.

À la suite des affaires de pédocriminalité dans l’Église catholique révélées dans le prolongement du rapport de la CIASE, l’UEPAL a pris des mesures à la hauteur du problème. Elle veut dire stop à toutes les formes de violence, et devenir un lieu d’accueil et d’écoute pour les victimes, que ce soit dans un cadre ecclésial, familial ou sociétal. Après avoir rappelé que les violences sexuelles sont des crimes, des vidéos permettent d’aborder le sujet. La première vidéo définit ce qu’est une agression sexuelle et aborde la question du consentement, de la nécessaire libération de la parole, si on est victime.

Le violentomètre

Pour accompagner les victimes et libérer leur parole, un outil repère simple a été créé : « un violentomètre ». Il n’y a pas de petite violence acceptable, car les situations d’abus s’accentuent généralement avec le temps, dans une spirale où la victime est enfermée, malgré elle, par des manipulations auxquelles il est difficile de résister. Le violentomètre est un outil de prise de conscience qu’une situation est anormale, et que l’abusé·e n’est pas coupable mais bien victime. Pour accompagner les victimes sur un chemin de relèvement, l’UEPAL propose un accueil et une prise en charge des victimes dans le cadre de la charte, à lire ci-dessous.

Corinne Gendreau, journal Ensemble

Charte sur les violences sexuelles et/ou intrafamiliales

Parce qu’elle croit en un Dieu de justice et d’amour,
Parce qu’elle enseigne et veut vivre l’égalité en dignité et droits des femmes, des hommes et des enfants,
Parce qu’elle est convaincue que la communauté chrétienne et la famille doivent, plus que tout autre, être des lieux garants de l’intégrité physique, morale et affective de chacun·e,

Notre Église identifie et dénonce comme violence inadmissible, injustifiable et inconciliable avec la foi chrétienne toute relation abusive et/ou agression, notamment sexuelle :
– de nature physique, psychologique ou spirituelle ;
– commise au sein de la famille, de l’Église ou du milieu professionnel ;
– à l’encontre d’une femme, d’un homme ou d’un·e enfant.

Accorde la plus grande priorité à la sécurité des personnes victimes de ce type de violences et s’engage à les accueillir, à prendre soin d’elles en les écoutant, les soutenant et les orientant.

 Porte une attention particulière aux victimes mineures ou vulnérables, et rappelle l’obligation de signalement.

 Fait connaître aux victimes les associations d’aide et toute ressource disponible pour leur accompagnement.

S’engage à :
– sensibiliser ses membres sur l’ensemble des éléments de cette charte ;
– promouvoir et favoriser la formation de personnes référentes.

C’est maintenant le moment d’agir, ensemble.
STOP à toute forme de violence. STOP à ces violences spécifiques.

→ Site de l’UEPAL