Ukraine : les Églises locales organisent la solidarité

image_pdf

Depuis quelques jours, des initiatives pour aider les habitants d’Ukraine émergent en France et dans les Églises locales de la région. Petit tour d’horizon non exhaustif.

Le drapeau ukrainien a été apposé sur la façade du temple de Perros-Guirrec © Pierre Kerleveo

Les dons en nature

Résultat de la collecte au temple de Perros-Guirec © Pierre Kerleveo

– À Perros-Guirec (Côtes d’Armor), une collecte de produits de première nécessité a eu lieu dimanche dernier, au temple protestant. « Suite à l’initiative de deux aides-soignantes non protestantes, une première collecte a eu lieu à Lannion le vendredi 4 mars, explique Pierre Kerleveo de l’Église protestante unie de Côtes d’Armor. L’Église a alors pris contact avec ces personnes et nous avons ouvert le temple de Perros-Guirec dimanche pour recueillir encore plus de dons. » Les réseaux sociaux et le bouche à oreille a contribué à une belle solidarité. « Nous allons utiliser un camion de déménagement pour emporter tous ces produits à Rennes ». Ils seront ensuite acheminés en Pologne via l’association All Behind Ukraine, une association rennaise qui a vu le jour après l’invasion en Ukraine par l’armée russe.
« Dès le troisième jour après le début de la guerre, nous avons également installé un drapeau ukrainien sur la façade du temple de Perros-Guirec », complète Pierre.

– À Laval (Mayenne), l’Église locale est en train d’organiser une collecte de produits de première nécessité qui seront acheminés par l’intermédiaire du bar « Black Bear Laval » et l’association All Behing Ukraine. Une collecte sera également recueillie lors de la prière du vendredi 11 mars (voir ci-dessous). Liste des produits demandés.

– À Saintes (Charente-Maritime), la mairie organise une collecte et l’Église locale a encouragé les paroissiens à soutenir l’Ukraine par ce biais.

L’Église protestante d’Angers Cholet (Maine-et-Loire) s’est, quant à elle, associée à la paroisse catholique Saint-Joseph pour une collecte d’urgence. « En effet, un paroissien de l’Église catholique est polonais, confie Jean-François Griselin. Il va partir vendredi prochain en Pologne avec une camionnette remplie de produits que nous lui avons apportés ».

– L’Entraide de Poitiers (Vienne) a fait un appel auprès des paroissiens pour récolter des produits bien précis qui seront envoyés en Ukraine par camion. « Des camions accompagnés par des personnes sûres sont déjà partis de Poitiers chargés de médicaments d’urgence et matériel chirurgical », souligne Claire Ferry de l’Entraide de l’Église réformée de Poitiers dans son message.

– L’Entraide protestante du Pays niortais est un relais pour acheminer un conteneur de kits par camion. Les dons peuvent être déposés au temple lors du culte du dimanche (plus de précisions : Léo-Paul au 06.62.77.22.96 ou Jean Étienne au 06.47.01.79.66). Trois collectes vont être également organisées dans des supermarchés : Super U, avenue de Paris à Niort, les jeudi 24 mars et vendredi 25 de 9h à 19h, et au petit Leclerc, rue de Fontenay à Niort, le samedi 2 avril de 9h à 18h30. Liste des produits à donner.

Les dons en argent

– La Croix-Rouge : si aucune collecte de produits de première nécessité n’est organisée près de chez vous, vous pouvez, comme Isabelle et Fabrice, vous rendre sur le site de la Croix-Rouge et faire un don en ligne. « Nous avons entendu cette information à la télévision, précise Isabelle, et aussitôt nous nous sommes connectés pour faire un don ».

– Le Secours populaire propose également de faire un don en ligne.

– L’Église protestante unie de France : sur le site national de l’EPUdF, une collecte est organisée par le biais de la Fédération luthérienne mondiale.

– La Fédération protestante de France a mis en place un appel à don en ligne : Solidarité protestante. Il est également possible de faire un don par chèque et l’envoyer à Solidarité protestante, Fondation du protestantisme, 47 rue de Clichy 75009 Paris. À l’ordre de “Solidarité Protestante-Ukraine”.

L’Entraide protestante du Pays niortais propose la possibilité de faire des dons en numéraires qui seront transmis à l’Église de Iasi en Roumanie en lien avec l’Église du pays niortais. Les chèques sont à envoyer au 6 rue de l’Ancien Champ de Foire 79000 Niort, à l’ordre de l’ACCPPN, en précisant « don Ukraine » au dos du chèque ou par virement bancaire sur le compte de l’ACCPPN en spécifiant bien : votre nom et « don Ukraine » : IBAN : FR76 1170 6000 20018218 1500149 / BIC : AGRIFRPP817.

Les chaînes de prières

– Le jeudi 24 février, Le Protestant de l’Ouest s’était fait le relais de la prière du pasteur Olivier Filhol, président du Conseil régional de l’EPUdF en Nord-Normandie, où chacun était invité à prier chez soi à 20 heures, en communion avec les autres. 

– Le mercredi 2 mars, la Conférence des Églises européennes, la Fédération luthérienne mondiale, la Communion mondiale des Églises réformées et le Conseil méthodiste mondial invitaient sur Zoom à se joindre dans la prière et à se mettre à l’écoute des paroles des ukrainiens et ukrainiennes.

– Le vendredi 4 mars, à Nantes une soirée œcuménique de prière pour la paix avec d’autres Églises chrétiennes de Nantes, dont les orthodoxes russes et roumains, a été organisée. « Nous avons convenu à l’issue de ne pas en rester à une rencontre, souligne le pasteur Pierrot Munch, mais de nous inviter mutuellement à des temps de prière pour la paix. Ces temps seront préparés par l’Église accueillante et dans sa tradition ». La prochaine aura lieu ce vendredi 11 mars à 18h30 dans l’église orthodoxe roumaine à Vertou (Loire-Atlantique).

– Le vendredi 11 mars à 20h, les Églises des différentes confessions chrétiennes de Laval sont invitées à se retrouver dans un élan de foi, d’amour et de prière pour ceux qui souffrent de la guerre, à l’église protestante évangélique, une soirée de prière est prévue à l’église des Assemblées de Dieu, 4b bd Louis Armand, Saint-Berthevin (Mayenne).

– Le vendredi 11 mars à 20h30, une veillée de prières pour la paix est prévue au temple de Blois (Loir-et-Cher).

– Le jeudi 24 mars à 20h, une veillée oecuménique de prière pour la paix en Ukraine, église St-Gwen, 15 rue Irène Joliot-Curie à Vannes (Morbihan). À cette occasion, les dons seront collectés pour l’accueil et l’accompagnement des réfugiés en France et soutenir l’action solidaire de terrain auprès des populations de nos ONG et réseaux d’Églises sœurs en Ukraine et en Pologne déjà sur place.

Des actions individuelles spontanées

– Éteindre ses lumières : en fin de semaine dernière, un message a circulé sur les réseaux sociaux : « Ce soir à 20 heures, les cloches des églises vont sonner. Éteignez également les lumières de vos maisons pour montrer à Poutine que nous préférerions nous asseoir dans le noir plutôt que d’acheter du gaz et du pétrole !! Il s’agit d’une action qui se déroule dans toute l’Europe et simultanément à Londres (Londres 19h), en Europe centrale (nous), Kiev (21h) et Moscou (22h) ». Certains ont suivi la consigne, d’autres non. Certains la reconduisent même tous les jours.

– Envoyer des courriers : un ami invite à envoyer un courriel au président des maires de France (amf@amf.asso.fr) afin que les villes éteignent l’éclairage publique cinq minutes à 20 heures. Un autre a envoyé un modèle de courrier à adresser à l’ambassade de Russie en France.

L’accueil des réfugiés

– L’hébergement : si vous ou votre Église souhaitez héberger des réfugiés, il est possible de s’inscrire sur la page du collectif d’associations humanitaires chrétiennes ASAH (Association au service de l’action humanitaire).

Comme vous pouvez le constater, les initiatives ne manquent pas. Soyez donc à l’affût des informations car d’autres vont voir le jour à n’en pas douter.

Élisabeth Renaud


Et hors de France : https://www.instagram.com/tv/Ca0gvV_ldk7/?utm_medium=copy_link