Centenaire de la Fédération française des éclaireuses, un héritage qui nous engage

image_pdf
Centenaire de la FFE le 7 décembre dernier © Elsa Bouneau/Twitter

En cette période d’élection présidentielle, les messages transmis par le scoutisme d’égalité des sexes, du combat contre les discriminations et pour l’éducation des enfants sont d’une actualité brûlante.

Il y a cent ans, des femmes de toutes convictions spirituelles ou religieuses se sont unies autour d’un point commun, leur volonté d’éduquer grâce au scoutisme. Ainsi est née la Fédération française des éclaireuses (FFE). Une seule association réunissant trois sections, Unioniste, Neutre et Israélite : une expérience unique dans le paysage associatif français.

Pendant près de 50 ans, elle a participé à l’éducation et l’émancipation des filles et des jeunes femmes, en inventant le scoutisme féminin en France. Pour reprendre les mots d’une des fondatrices, Marguerite Walther, la FFE se donnait pour mission d’être un espace où « n’importe quelle petite Française pouvait se sentir à l’aise ». À l’aise pour y faire l’apprentissage de nombreuses valeurs dont celle de la liberté.

 Portraits de femmes engagées

À l’occasion de son centenaire, les trois associations de scoutisme « héritières » de la FFE (les Éclaireuses et éclaireurs israélites de France, les Éclaireuses et éclaireurs de France, et les Éclaireuses et éclaireurs unionistes de France) ont organisé le mardi 7 décembre 2021 une soirée en hommage aux femmes remarquables qui ont inscrit cette fédération dans l’histoire des mouvements de jeunesse en France. S’y sont entremêlés témoignages d’anciennes éclaireuses sur leur expérience, rappel historique de sa création, portraits de femmes et de leur parcours au sein de la fédération, questionnement sur la place actuelle des filles et des femmes au sein des associations de scoutisme à travers le témoignage de jeunes éclaireuses…

Ce centenaire a été l’occasion de présenter le travail considérable mené par les bénévoles du collectif « les Astrales ». Leur projet : rendre visible le parcours de 100 femmes remarquables passées par le scoutisme, à travers la création de fiches Wikipédia (10 % de femmes dans la liste des « personnalités scoutes » en 2020 et déjà 34 % fin 2021).

Éclaireuses et éclaireurs, nous affirmons nos engagements

Pour conclure, les six associations membres de la fédération du Scoutisme français ont affirmé dans un texte commun leur engagement pour l’égalité entre les femmes et les hommes, dans l’éducation apportée aux enfants, ainsi que dans tous leurs organes de gouvernance. Elles s’engagent aussi à combattre au sein de leurs associations comme dans la société, les propos ou autres actes discriminatoires ainsi que les violences sexistes et sexuelles.

Elles poursuivent ainsi la mission du scoutisme, construire un monde meilleur pour les jeunes d’aujourd’hui et en hommage à celles et ceux qui, depuis plus de 100 ans, rêvaient déjà de ce monde-là.

Communiqué de presse