Comprendre la fête de la Réformation

image_pdf
Culte de la Cité en 2016 avec André Birmelé, temple d’Orléans © Marthe Granger

Cette fête, commune à tous les protestants, commémore les débuts de la Réforme. Elle est fêtée le 31 octobre et fait souvenir du jour où Martin Luther afficha ses 95 thèses contre les indulgences sur la porte de l’église du château de Wittenberg le 31 octobre 1517. Pour les historiens, cette date est considérée comme celle du début de la Réforme.

Il ne s’agit pas de l’une des dates anniversaires de Luther mais elle rappelle un « événement médiatique » : la critique publique des indulgences, pratique au cœur des « jubilés » ou « années saintes » que Rome décrétait périodiquement depuis 1300. Peu à peu, en Allemagne, apparaît l’idée d’une commémoration annuelle de la Réforme. C’est en 1617, centenaire de l’affichage des thèses de Luther, que s’impose une telle célébration, dans certaines régions allemandes, puis dans l’Europe luthérienne, et au cours du XIXe siècle dans les régions de tradition réformée.

La primauté de la foi

En France, la Société de l’histoire du protestantisme français (SHPF) mit très tôt à son programme une politique de mémoire collective protestante. L’initiative de la SHPF, bien accueillie, a été à l’origine des cultes de la Réformation, introduits officiellement dans la liturgie des Églises réformées de France de 1896, et comportant des lectures bibliques, prières et cantiques spécifiques évoquant les thèmes de la Réforme.

La spécificité protestante est-elle l’importance accordée à la Bible ? Oui, en partie, mais depuis Vatican II les catholiques romains nous rejoignent dans la méditation de l’Écriture. C’est surtout la façon dont elle est lue et interprétée.
Ce que Luther redécouvre, c’est la primauté de la foi. « C’est en l’Évangile que la justice de Dieu est révélée. Pour la foi et par la foi, selon qu’il est écrit : “le juste vivra par la foi” » (Romains 1.16-17). Dieu nous aime, nous pardonne, nous sauve, gratuitement. Mais seule la foi nous permet de le comprendre, de le recevoir, de réorganiser notre vie. Le message de Luther est centré sur la grâce, l’amour premier et inconditionnel de Dieu.

Denise Cousty

Un culte de la Cité et une journée consistoriale

Dans la région, quelques Églises locales fêtent l’événement, comme à Orléans où l’Église protestante unie organise un ” culte de la Cité ” depuis plusieurs années auquel sont invitées les autorités civiles, militaires et religieuses. Un pasteur connu prêche lors du culte et donne une conférence ensuite. Cette année le culte de la Cité s’est déroulé le samedi 16 octobre.

En Vendée, une journée spéciale de la Réformation rassemblera toutes les communautés de l’Église protestante unie du secteur au château du Bois-Tiffrais, le dimanche 31 octobre. Culte de la Réformation, repas tiré des sacs, animations pour les enfants, promenade des huguenots et conférence sur la création dans l’art pictural seront au programme de la journée.

D’autres Églises locales célèbreront la Réforme. À Limoges, le culte suivra la liturgie de la Réformation ; à Royan, il se déroulera autour d’un message dialogué ; mais aussi à La Rochelle, Rouillé ou encore Laval, les cultes commémoreront la Réformation.

 Élisabeth Renaud