Où est la priorité ?

image_pdf
© Kingrise-Pixabay

Raconte-moi

Un jour de sabbat, Jésus était entré pour déjeuner avec des pharisiens dans la maison d’un de leurs responsables, et ils l’observaient. Un homme malade d’hydropisie était devant lui. Jésus demanda aux docteurs et pharisiens s’il était permis de faire une guérison pendant le sabbat. Ils gardèrent le silence alors il prit le malade, le guérit et le renvoya. Puis il leur dit : lequel de vous, si son fils ou son bœuf tombe dans un puits, ne l’en retirera pas aussitôt, un jour de sabbat ? Ils ne furent pas capables de répondre (Luc 14.1-6).

Le choix de Jésus

L’hydropisie a été pendant longtemps une manière de parler de la rétention de liquide. Le corps ne peut pas évacuer normalement et gonfle. Ici, c’est aussi une manière de dire que l’eau est prise au piège dans cet homme. Or l’eau pour les Hébreux était une image de la vie. La vie de cet homme est donc coincée.

Imaginons que quelqu’un nous dise : « sois spontané ! ». Si on obéit, on n’est plus spontané. Quand on est spontané, on n’obéit pas à un ordre. Cette phrase coince donc celui qui la reçoit. C’est la même situation lorsque des parents se critiquent et prennent à témoin leur enfant. Comment cet enfant pourrait-il être loyal aux deux ?

Entre la guérison nécessaire et la règle de vie, le chef religieux est coincé et ne peut rien dire. Où doit-on mettre la priorité ? Le choix de Jésus, lui, est clair. On peut trouver beaucoup d’autres exemples, dans nos existences, de conflits de loyauté qui appellent un choix clair.

Prière

© Olesya Karakotsya

Seigneur, tu connais ma vie, mon cœur
Tu sais quand je me pose des questions,
Quand je ne me sens pas à l’aise devant une situation,
Lorsque je me sens hésitant parfois.
Dans ces moments de souffrance ou de doute,
Tu sais comme il m’est difficile d’être serein,
De faire confiance à ceux qui m’entourent,
D’être coincé sans savoir quoi faire.
Aide-moi à voir ce qui est important,
Non pas ce que dit le dernier qui parle,
Mais aide-moi à discerner ce qui est vivant,
Ce qui me remet en chemin.
Et lorsque j’ai peur de la réaction des autres,
De dire ce que je veux ou ce qui paraît bon,
Soutiens-moi, donne-moi la conviction,
La certitude de ta présence auprès de moi.
Guéris-moi, même si cela me semble impossible
Et aide-moi à me tenir debout, à côté de ceux
Qui vivent un peu la même situation.
Si cela est juste et bon, Seigneur, exauce ma prière.

Amen

Anaïs Bolterre