Le ministère de la Parole

image_pdf
Culte du 20 juin 2021 à Poitiers © Nathalie Martin

Une Église, un pasteur, un projet – 21*

Le projet que le pasteur Roland Poupin a pour l’Église protestante unie de Poitiers est avant tout centré sur l’appel que Dieu fait à tous les hommes et les femmes, un appel qui ne se limite pas à ceux qui ont répondu, qui va bien plus loin que nos assemblées et qui nous met en marche.

Roland Poupin © DR

« La mission de l’Église est de diffuser cette Parole qui nous concerne tous, qui nous déplace de toutes nos possessions, nous appelle à l’humilité », dit-il. Pour lui, le cœur de ce message se trouve dans le livre de l’Exode, au chapitre 3. Dieu se dévoile sans que nous puissions prononcer son nom, un Dieu qui ne se possède pas, qui nous soustrait de nos possessions. Ce même récit est cité par Jésus quand il annonce la résurrection. Cet appel se traduit par l’amour de Dieu et du prochain, au-dessus des lois et des institutions.

Alors concrètement, quel projet d’Église ?

Calvin retient quatre ministères : le ministère pastoral, celui de l’enseignement, celui des diacres et celui des anciens. Dans la cité moderne, l’enseignement a été largement confié à l’État, l’aspect diaconal est repris par l’action sociale publique et par les associations caritatives, et les anciens sont représentés au sein de l’Église par le Conseil presbytéral mais plus largement dans la société par un gouvernement représentatif de la cité. Seul le ministère de la Parole divine ne peut pas être transféré dans la cité. « C’est ainsi que la réussite des trois premiers domaines a quelque chose de bancal. Il manque la spiritualité, la verticalité » constate Roland Poupin.

Porter la Parole en toutes circonstances

Cette faille entre la vie sociale et la vie spirituelle nous amène à nous soucier de toute la société pour tenter de l’élever et d’être porteur d’une Parole, lors du culte et lors des accompagnements individuels, notamment des familles en deuil. « Je suis venu non pas pour abolir la loi, mais pour la mettre pleinement en pratique », nous dit Jésus. Cette Parole, il nous est confié de la diffuser largement.
Elle a une visée eschatologique, et Paul dans son Épître aux Galates reprendra cette même idée quand il dit : « Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus ni homme ni femme, car vous tous, vous êtes un en Jésus-Christ. »

Mais quelle Parole ?

Le pasteur Poupin est très attentif à la présentation de certains textes bibliques qui ont pu donner lieu à des glissements redoutables. Par exemple, concernant l’environnement juif dans lequel vit Jésus. « Jésus est entièrement juif, il faut faire attention à tout ce qui peut porter tort aux relations judéo-chrétiennes ». Un autre exemple, s’adresser à ses frères mais aussi à ses sœurs permet d’inclure plus que la moitié d’une assemblée ! Enfin, nous sommes appelés à nous préoccuper des conflits et autres tragédies de ce monde et la prière d’intercession est là pour nous en remettre à Dieu, nous et nos frères et sœurs dont un grand nombre sont persécutés.

Claudie de Turckheim

* Cet article est le vingt-et-unième de la série « Une Église, un pasteur, un projet ». Lire le précédent : « Un espace spécial jeunes ».