Un ministère en mutation*

image_pdf

L’exercice de mon ministère, ces 26 dernières années, ne s’est pas transformé de manière radicale. Je n’ai pas eu de poste spécialisé et les fondamentaux sont restés les mêmes : prédication, écoute, visites, enseignement… avec toujours une adaptation au contexte local.

Hervé Gantz © DR

L’âge venant, j’ai appris à déléguer et à appeler plus, à ne pas seulement faire moi-même. Cependant, un certain nombre de mutations sont en cours.

Ce n’est définitivement plus la fonction qui porte le pasteur, mais le pasteur qui doit porter la fonction pastorale. Cette fonction a été désenchantée par le regard de plus en plus négatif porté sur les religions et sur les religieux. La logique du raccourcissement des mandats pastoraux impose aussi une plus grande mobilité. Or, la grande majorité des conjoints de pasteurs travaille ; la pression se fait donc plus forte pour équilibrer les projets professionnels de chacun.

Un des paramètres essentiels d’un ministère joyeux est la possibilité de ne pas se sentir seul. Au cours des derniers mois, dans les consistoires où la pastorale a pu porter ensemble la réflexion et la mise en pratique de nouvelles manières d’être Église, la crise a été plus facilement appréhendée et vécue. Ce temps de crise a également fait basculer notre Église et le ministère pastoral dans l’ère du réseau et le défi de la com’. De fait, un retour vers le monde d’avant n’est plus possible. La formation pastorale devrait intégrer ce basculement sur le plan théologique et pratique.

La perspective que notre Église se donne la liberté d’expérimenter et de reconnaître de nouveaux ministères dans le domaine du numérique ou du témoignage, par exemple, me réjouit. L’embauche de « chargés de mission » pour un temps limité me donne beaucoup d’espoir. Il permettrait à nos Églises d’être au bénéfice de compétences qui quelquefois leur manquent.

Hervé Gantz, pasteur à Grenoble

* Cet article fait partie du dossier Ministères dans l’Église, les nouveaux défis, proposé par la Presse régionale protestante. Voir le sommaire.