Le fils prodigue

image_pdf

ENQUÊTE

Paz, Caryl Férey, Gallimard, série noire, 2019, 535 p., 22 €

Après la Polynésie et l’Argentine, l’auteur nous emmène cette fois en Colombie. Paz signifie « Paix », en colombien. Une paix dans la douleur. Au forceps, après Escobar, les Cartels de Cali et autres. Le pays doit se reconstruire. C’est l’objectif du processus de « réconciliation » dans lequel s’est engagé le président colombien. Mais ce processus dérange tous ceux qui ont des intérêts dans les trafics de coke, l’exploitation des terres…

Ils tentent de l’enrayer par la peur et la mort. Des dizaines de cadavres sont ainsi retrouvés, démembrés, décapités, aux quatre coins du pays. Rappel de temps sinistres… L’inspecteur Lautaro Bagader, son frère Angel et une journaliste, Diana Duzan, vont se lancer à corps perdus dans cette enquête, remonter tous les fils. L’auteur réussit ici un magnifique roman, sombre, brut mais ô combien fort et dérangeant. Comme d’habitude, fort bien documenté. Un roman qui constitue une véritable « reprise » (au sens kierkegaardien d’actualisation) de la parabole dite « du fils prodigue ». À lire et faire lire.

Christophe Jacon