Frères et sœurs, je t’aime moi non plus !

image_pdf
© Please Don’t sell My Artwork AS IS de Pixabay

Si tu as des frères et sœurs, tu es bien placé pour le savoir : c’est loin d’être toujours facile ! Tu les adores, mais bon sang, parfois, tu les détestes : il y a des bagarres, des noms d’oiseaux pas bien jolis qui volent, et tu soupçonnes tes parents d’avoir un chouchou, au point de compter les frites dans l’assiette de ton rival !

Des anges, les frères et sœurs ? © Corinne Scheele

Peut-être que comme ma fille, tu as déjà proposé de vendre ou de mettre à la poubelle ton frère ou ta sœur… Mais tu sais, dans la Bible, ce n’est pas mieux, on nous raconte beaucoup d’histoires sur des frères et des sœurs qui se font de sales coups : Caïn tue son frère Abel, Jacob vole son frère Ésaü, Joseph est vendu comme esclave par ses aînés, pour ne citer que quelques exemples… À leur décharge, leurs parents faisaient vraiment des différences entre eux, et les gens de l’époque pensaient que Dieu aussi avait ses chouchous !

Aujourd’hui, heureusement, les parents ne font plus de différences, ils aiment tous leurs enfants de la même façon et leur donnent la même chose et on sait que c’est pareil pour Dieu, qu’il a le même amour pour chacun, qu’il n’y a pas de préféré (ou alors on peut dire que chacun est son préféré, comme dans le petit texte de sagesse perse).

Oui, Dieu est comme un parent pour nous et chacun de nous est son enfant. Cela veut dire que nous sommes aussi tous frères et sœurs ! Là non plus, ce n’est pas toujours facile, des fois on a aussi du mal à s’entendre, mais se souvenir qu’on est tous de la même famille, qu’on a un lien très fort, qu’on est tous aimés de la même façon, ça aide à vivre ensemble, malgré nos différences !

Un texte de sagesse perse

On demandait un jour à un homme connu pour être sage : « Tu as de nombreux enfants, quel est ton préféré ? »

L’homme répondit :
« Celui de mes enfants que je préfère, c’est le plus petit jusqu’à ce qu’il grandisse.
Celui qui est loin, jusqu’à ce qu’il revienne.
Celui qui est malade, jusqu’à ce qu’il guérisse.
Celui qui est prisonnier, jusqu’à ce qu’il soit libéré.
Celui qui est éprouvé, jusqu’à ce qu’il soit consolé ».

Mots mêlés

Retrouve dans la grille les prénoms de frères et de sœurs célèbres dans la Bible :

Abel (Genèse 4), Caïn (Genèse 4), Jacob (Genèse 26-50), Ésaü (Genèse 26-36), Léa (Genèse 29 et suivants), Rachel (Genèse 29 et suivants), Marthe (Luc 10.38-42), Marie (Luc 10.38-42), Ruben (Genèse 37 et suivants), Joseph (Genèse 37 et suivants), André (Jean 1), Simon (Jean 1).

Prière

Dieu,
Merci d’être comme un papa, une maman, pour nous et de nous aimer chacun de la même façon, sans faire de différences.
Grâce à toi, nous avons une ribambelle de frères et sœurs, nous avons une très grande famille !
Parfois on se chamaille, des fois on se fâche, mais tu nous rappelles toujours que l’on peut vivre et grandir ensemble et essayer de s’entendre et de s’aimer, grâce à ton amour. Merci !

Corinne Scheele