Se préparer au mariage, un enjeu pour les couples… et pour l’Église

image_pdf
© Jeff Balbalosa de Pixabay

Une Église, un pasteur, un projet – 15*

Pierrot Munch, pasteur à l’Église protestante unie de Loire-Atlantique, propose des journées de préparation au mariage. La première rencontre a eu lieu en avril dernier.

Pierrot Munch © Copie d’écran

La préparation au mariage, c’est une affaire qu’il connaît bien puisque c’était le sujet de son mémoire de master de théologie. « Depuis plusieurs années, Nicole Deheuvels (NDLR : directrice du département Solos-Duos à La Cause) propose des journées de préparation au mariage pour plusieurs couples en complément de l’accompagnement individuel par un pasteur, explique-t-il. J’ai participé à l’une de ces journées. J’avais trouvé le concept très intéressant car on peut aller plus loin que dans une démarche individuelle et creuser des thèmes plus délicats comme la sexualité ».

Une complicité inattendue

Confinement oblige, la première rencontre s’est déroulée en visioconférence, ce qui a permis à des couples vivant à Paris, Marseille et même au Kenya, d’y participer. Huit couples se sont connectés. La moitié ayant prévu de se marier l’année dernière ; les échanges ont été l’occasion de se remettre en route car pour certains leur mariage était reporté pour la troisième fois ! « Parler de se marier dans le contexte de la crise sanitaire a été un moment très fort », souligne Pierrot Munch. Une complicité entre les participants a été un des fruits de la journée, à laquelle les deux animateurs ne s’attendaient pas. « Une fraternité s’est construite et plusieurs ont exprimé l’envie de se revoir. Lors d’une préparation individuelle, il ne peut y avoir cet esprit de « corps » avec des pairs ».

Des temps en couples « seul avec le conjoint », d’autres en petits groupes et des temps tous ensemble ont ponctué la journée. Les partages « seul avec le conjoint » portaient sur des questions plus intimes comme la lecture à deux du Cantique des cantiques avec des questions s’y rapportant.
Choisir un verset parlant de leur vie conjugale et l’échanger avec les autres faisaient partie des temps en groupe. « Ainsi, participer dans un petit groupe est moins impliquant et moins intime ».

Un champ missionnaire

Ces préparations au mariage sont un champ missionnaire privilégié car les pasteurs rencontrent les couples dans la dimension de l’amour, base de la foi chrétienne. Dieu est amour, les liens sont faciles à faire et les couples sont ouverts à des échanges sur des questions spirituelles. « Même s’ils ne veulent pas forcément qu’on leur récite le catéchisme qu’ils ont appris (ou pas !), ils sont heureux de redécouvrir les textes bibliques avec un regard d’adultes ».

Ces préparations font partie d’une pastorale plus globale des familles qui a toute sa place dans un monde où les familles sont très bousculées et en pleine diversification. « Il est important d’accompagner les familles dans leurs diversités et dans une dimension de leur vie où l’Église peut avoir toute sa pertinence. La vie de couple mérite une préparation même si 90 % des couples que nous recevons vivent déjà ensemble depuis de nombreuses années et ont souvent des enfants. La préparation prend alors souvent la forme d’une relecture d’expérience en résonnance avec le texte biblique. Il est souhaitable que ce soit la relation qui tienne les couples ensemble et non pas des intérêts économiques, le regard de la famille ou de la société ».

Pour la suite, Nicole et Pierrot organiseront ces journées communes en présentiel et proposeront un après-midi en distanciel un an après le mariage. « Une sorte de “service après-vente“ ».

Élisabeth Renaud,
Rédactrice Le Protestant de l’Ouest

Nicole Deheuvels et Pierrot Munch ont écrit Libre d’aimerEntretiens en vue de la bénédiction au mariage, un livret à destination des pasteurs, et Nicole Deheuvels, Libre d’aimer- Un projet pour notre couple, à destination des futurs mariés, aux éditons La Cause.

* Cet article est le quinzième de la série « Une Église, un pasteur, un projet ». Lire le précédent : « Regarder, partager, prier ».