Il s’en posa une sur chacun d’eux

image_pdf

Le récit de la Pentecôte (Actes 2.1-13)

Les disciples de Jésus sont réunis pour prier dans une maison. Un grand vent survient, et des langues de feu se posent sur chacun d’eux. Animés d’un esprit nouveau, ils se mettent à parler des langues qu’ils ne connaissaient pas. Lorsqu’ils sortent, ils rencontrent des gens de tous les pays, qui les entendent parler leur propre langue. Étonnés, certains cherchent le sens de ce qui arrive, d’autres pensent les disciples ivres. Alors Pierre se lève pour annoncer à tous la résurrection de Jésus.

Qu’en penses-tu ?

Les langues de feu se posent sur chaque disciple, chaque personne circulant dans la ville les entend parler dans sa langue. Deux conséquences ont paru étonnantes à ceux qui ont vécu la scène :
– Les disciples parlent des langues qu’ils ne connaissent pas. Comme si Dieu donnait aux Hommes un horizon plus large, la force de rencontrer d’autres personnes que celles qu’ils croisent habituellement. En quoi est-ce utile ou nécessaire ?
– Tout le monde semble concerné personnellement par ce qui se passe. Certains sont étonnés et touchés, d’autres refusent le dialogue et se moquent. Peut-on trouver des exemples de ces réactions autour de nous, ou qui nous concernent nous-mêmes ?

Le mot mystère

En barrant les mots du récit de la Pentecôte, découvre ce que Dieu te donne.

Homme, Rendre, Pentecôte, Arrêter, Disciples, Cimetière, Pitié, Flammes, Pleurer, Joie, Seigneur, Révéler, Jésus, Cheminer, Femme, Mort, Ville, Vie, Langue, Judas, Unique, Mère, Foule.

 

 

Prière

Seigneur, toi qui m’aimes tel que je suis
Et non tel que je rêverais d’être,
Aide-moi à vivre avec mes ombres et mes lumières,
Mes douceurs et mes colères,
Mes rires et mes larmes,
Mon passé et mon présent.
Donne-moi de m’accueillir comme tu m’accueilles,
Comme les disciples ont accueilli des flammes de feu,
Pour parler des langues qui n’étaient pas les leurs.
Délivre-moi de l’envie d’être parfait,
Du désir de gagner et d’être fort,
De la certitude de savoir qui tu es sans jamais te chercher.
Aide-moi, Seigneur,
À accueillir les autres comme autant de rencontres,
À entendre ce que tu as à me dire,
À rechercher ce que tu attends de moi,
À découvrir ma place au milieu de mes frères et sœurs,
Celle que tu m’as donnée, comme tu l’as fait pour les disciples,
Quand une flamme s’est posée sur chacun d’eux.

Anaïs Bolterre

Le mot mystère à découvrir : Place