Migration et Bible

image_pdf

Exégèse

Exodes et migrations dans les traditions bibliques. Actes du XXVIe congrès de l’Association catholique française pour l’étude de la Bible (Paris 2018), Cerf, 2020, 232 p., 24 €

Ce livre, assez pointu comme tous les actes des congrès de l’ACFEB, s’adresse plutôt aux pasteurs ou autres amoureux de l’exégèse. Il a cette fois-ci pour intérêt de faire un lien avec la problématique des migrations actuelles.
Dix études, menées par les meilleurs exégètes francophones, protestants et catholiques, nous apportent des pistes bibliques pour penser la question brûlante de la migration.
Une des questions débattues est la place du récit de l’exode, donc une migration, dans l’identité du peuple d’Israël. Plusieurs études montrent les relectures diverses de l’exode et de l’exil à Babylone dans l’écriture du Premier Testament.
Des études sur le vocabulaire du déplacement dans les évangiles de Marc et Jean montrent l’utilisation chrétienne de l’image de l’exode.
La même recherche a lieu dans le livre de l’Apocalypse, avec en particulier l’exode de la femme.
L’image de la sortie de la grande Babylone est présentée comme une analogie entre la condition des chrétiens de celle des demandeurs d’asile aujourd’hui.
Dans l’épître aux Hébreux, peut-on voir en Abraham le père de tous les migrants? La réception du texte sera différente suivant que l’on est soi-même migrant ou non.
Ces études donnent à réfléchir, sans pour autant donner de réponses toutes faites. A souligner en particulier le décryptage de la rhétorique d’exclusion dans le discours qu’Haman adresse au roi dans le livre d’Esther. Il nous donne des clefs pour rester lucides devant nombre de discours actuels.

Françoise Giffard