À Barbezieux, le KT c’est aussi pendant les vacances

image_pdf
Autour de la table ronde, une émission radio rend compte des réflexions des enfants : ” Dieu crée, nous créons ” © Angelika Krause

Une Église, un pasteur, un projet – 8*

Angelika Krause est arrivée en tant que pasteure en juillet 2018 à l’Église protestante unie de Barbezieux-Sud Charentes. Avec un territoire qui s’étend sur 50 km vers l’est, autant à l’ouest et au sud, réunir les enfants pour le catéchisme n’était pas vraiment une évidence.

Angelika Krause © DR

L’idée de proposer un catéchisme aux enfants les deux premiers jours des petites vacances scolaires de la Toussaint et d’hiver, comme on va au centre aéré, a fait des émules et ce catéchisme est devenu depuis un rendez-vous très attendu de la douzaine d’enfants de 5 à 15 ans qui le suivent.

Une expérience à vivre ensemble

« Le matin, l’accueil s’échelonne de 8 à 10 heures dans les locaux de l’Église de Barbezieux, explique Angelika. Chocolat chaud pour les uns, atelier pratique pour les autres comme la préparation du déjeuner de midi, permet à tous d’arriver au fur et à mesure. À 10 heures, les enfants se réunissent en cercle et les catéchètes introduisent le sujet, ensuite chacun se répartit dans différents ateliers jusqu’au déjeuner ».
Un grand jeu l’après-midi à l’extérieur précède le moment musical de 17 heures. Le premier jour, si possible, il est suivi par un film au cinéma « Art et essai » de Barbezieux. En fin de journée, tout le monde rentre chez soi pour revenir le lendemain, et pour ceux qui habitent trop loin, une maison amie les accueille.

Des activités adaptées à l’âge des enfants

Jouer des saynètes, faire de la musique… L’arrestation et la passion de Jésus mènent vers Pâques dans une grande fresque théâtrale © Angelika Krause

Théâtre, travaux manuels, jeux… autour d’un thème liturgique ou biblique permettent à chacun de vivre une expérience ensemble. L’équipe construit un catéchisme existentiel pour les différents groupes d’âges. Les plus grands réaliseront par exemple un reportage photo ou feront du théâtre.
« Certains parents ou grands-parents qui amènent les enfants restent, souligne Angelika. Ils nous aident à l’animation ou font autre chose dans la journée, comme ce grand-père qui a entrepris de photographier les archives de l’Église ou cet autre qui a apporté son poste de soudure pour un atelier récup’Art (voir l’article du PO». 

Une coopération entre voisins

L’Église de Barbezieux-Sud Charentes étant voisine de l’Angoumois, c’est tout naturellement que ce catéchisme est ouvert aux enfants de ce secteur. Deux-trois personnes les accompagnent et apportent leurs compétences, à l’instar de cette professeure de musique qui dispense son art.
« D’habitude, nous ne faisons pas « KT en vacances » aux vacances de printemps, mais exceptionnellement, il aura lieu cette année car nous n’avons pas pu l’organiser cet hiver ».
Le premier jour, le thème sera « J comme …Jésus Christ ». L’exposition du travail d’une artiste charentaise autour du lichen permettra de multiples découvertes. Le deuxième jour, le K nous permettra de voir « K comme… la Vie en kdo » (c’est-à-dire : en cadeau !).

Différents modes

À Barbezieux, le catéchisme « classique » continue également de fonctionner une fois par mois, le samedi après-midi. Mais son horaire est soumis à la rude concurrence des matchs de foot et de l’entraînement à la gym… À la rentrée, il va probablement évoluer vers un culte mensuel à destination de plusieurs générations.
Pour l’Église de Barbezieux, il est important de proposer différents modes de catéchisme, selon le choix des familles.
« Les enfants apprécient ce catéchisme en mode centre aéré. Ils parlent de sujets graves tout en faisant des activités qui leur plaisent ».

Élisabeth Renaud,
Rédactrice Le Protestant de l’Ouest

* Cet article est le huitième de la série « Une Église, un pasteur, un projet ». Lire le précédent « Accroître la communauté ».