Évangéliser en temps de pandémie et après…

image_pdf
© Pixabay

Si on m’avait dit il y a un an que nous serions là où nous en sommes aujourd’hui, j’aurais eu du mal à le croire. Nous nous souvenons du discours d’Emmanuel Macron que nous avons regardé avec des amis autour d’un apéro, en pensant que la Covic-19 serait réglée avant l’été et que nous allions pouvoir reprendre une vie normale.

Nous venions de démarrer notre premier culte dans l’Espace Kelo Mad à Pontivy avec une trentaine de participants et nous étions débordés par nos autres activités comme les cours d’anglais, le Café philo, la Mini-église, et tous les contacts personnels, et voilà, dans un claquement de doigts, notre ministère a beaucoup changé. 

Privilégier les contacts

La question qui s’impose aujourd’hui pour nous : est comment pouvons-nous vivre l’Évangile et l’annoncer dans un contexte où la plupart de nos activités sont basées sur l’accueil des autres en présentiel ? Il est très rare d’avoir l’occasion de prendre un temps de pause où nous pouvons réfléchir à notre manière de faire et se poser des questions de fond. C’est pendant le temps du confinement que nous avons commencé à nous orienter vers tout qui se passe en petit groupe. Mais au lieu de programmer des séances Zoom et des cultes en visioconférence, certains d’entre nous privilégient les contacts et un investissement personnel dans les relations afin de les aider à grandir dans la foi, approfondir leur relation avec Dieu, et devenir des acteurs dans le Royaume de Dieu.
J’aimerais partager une expérience que nous vivons à Pontivy. Je vous présente Rick. Rick a 23 ans et il chante dans un groupe de Heavy Metal qui s’appelle Metal Attack. Originaire du nord de la France, il s’est installé ici à Pontivy avec sa famille. On a fait connaissance à la salle de musculation.

Parler de Dieu

Quand un de mes amis m’a taquiné autour de mon travail de pasteur, Rick s’est approché de moi et a commencé à me poser des questions. On est devenu amis et au fur et à mesure, Rick m’a confié qu’il était « croyant » mais il ne fréquentait pas d’Église. Il avait beaucoup de questions sur la foi et la Bible. Nous nous sommes retrouvés au café pour parler de Dieu et de ce que nous lisons dans la Bible. Même pendant ce temps de Covid, Rick et moi nous nous retrouvons tous les vendredis pour parler de Dieu. Que cherche Rick ? Bien sûr, un approfondissement de la connaissance biblique. Une communauté ? Peut-être, mais quand je lui ai posé cette question, il m’a répondu que pour lui ce qui était important était de passer du temps avec quelqu’un qui est sur le chemin depuis plus longtemps que lui. La pandémie a impacté nos vies et a bien changé notre ministère ici à Pontivy. Mais elle changera aussi la vision et la manière de faire dans l’Église de manière plus générale. Au lieu d’organiser des activités, et de courir à gauche et à droite, nous redécouvrirons le défi de Jésus : s’investir dans les vies des personnes qui sont prêtes à accueillir l’Évangile. Après le Covid-19, saurons-nous relever ce défi ?

Pasteur Mathhew Riley,
Poste évangélisation en Bretagne