Où est l’essentiel ?

image_pdf

Les disciples s’approchent de Jésus et lui demandent : « Qui est le plus important ? » Alors Jésus appelle un enfant et leur dit : « Si quelqu’un devient petit comme cet enfant, il sera le plus grand dans le royaume de Dieu ».

© DR

« Écoutez : un homme a 100 moutons. L’un d’eux se perd. Il laisse aussitôt les 99 autres pour chercher celui qui est perdu. De même, votre père qui est dans le ciel ne veut pas qu’un seul de ces petits se perde ». D’après Matthieu 18.1-14

La petite boule rouge

On raconte qu’une petite boule rouge avait un jour perdu un coin, une portion d’elle-même. Elle ne pouvait plus rouler, mais allait, cahotant sur les chemins. Elle rencontra un cube, et lui demanda s’il était la partie qu’elle cherchait. Devant la réponse négative du cube, elle continua son chemin. Et chaque fois qu’elle rencontrait une autre forme, elle lui posait la même question, puis repartait, cahin-caha sur le chemin.
Un jour, elle tomba par hasard sur ce coin qu’elle cherchait. Toute contente, elle le replaça au bon endroit et fut heureuse de constater qu’elle était enfin complète. Elle se mit à rouler en chantant. À rouler de plus en plus vite… elle ne pouvait plus s’arrêter ni discuter avec les autres formes.
Alors, la petite boule rouge et son coin décidèrent ensemble de se séparer et d’aller tous les deux côte à côte, cahin-caha sur le chemin, chacun à son rythme.

Qu’en penses-tu ?

  • Qu’est-ce qui te paraît le plus important, aux yeux de Jésus, dans cette histoire ?
  • Sais-tu ce que représente le tableau ci-dessus ?
  • Est-il complet ?
  • Pour toi, que manquerait-il d’essentiel ?
  • Cela empêche-t-il de comprendre ?
  • Vois-tu un rapport avec l’histoire de la Bible ?

Une phrase à découvrir

« Je t’imae d’un aoumr éretenl et te consvere ma bnoté ». Jérémie 31.3

Les yeux ne voient que l’essentiel qui est marqué par les lettres de début et fin de mot, les lettres du milieu peuvent varier, on arrive toujours à lire la phrase.

Anaïs Bolterre

Réponse

« Je t’aime d’un amour éternel et te conserve ma bonté ».