Deux étudiants pour encadrer les jeunes

image_pdf

À Orléans, nous avons la chance d’avoir des jeunes : un groupe d’étudiants, un groupe de lycéens, et une bonne vingtaine de collégiens au catéchisme. De plus, le temple et les locaux de la paroisse sont situés dans le centre piéton, dans le quartier des bars et des restaurants ; le soir, les rues sont pleines de jeunes ! Cette chance est aussi une responsabilité : que proposer à ces jeunes ? Qui pour y réfléchir, pour lancer des idées, pour mettre des projets en place ? Car assurément, le pasteur seul ne suffit pas à cette mission !

Le groupe d’étudiants en septembre © Agnès Lefranc

En 2019-2020, nous avons eu la chance d’accueillir un stagiaire qui se préparait au ministère pastoral. Élie Lafont a été un soutien précieux pour cette mission auprès des jeunes. Élie parti, la question se posait de nouveau : vers qui se tourner ?

Donner du temps

Nous avons la chance d’avoir, en plus du presbytère, un appartement de 100 m2 avec trois chambres, autrefois logement du gardien. Cet appartement a été entièrement refait avant l’arrivée d’Élie. L’idée du Conseil presbytéral a été de proposer cet appartement à des étudiants qui accepteraient de donner du temps au service des jeunes. L’invitation a été lancée via les réseaux sociaux… et nous avons trouvé deux jeunes motivés !

Prendre des responsabilités

Ed @ E. Alcilien
Peterson @ P. Jeanty

Ed et Peterson sont Haïtiens. Ils viennent d’arriver à Orléans pour une seconde année de master en droit public, après une première année à Bordeaux pour Ed, et à Lyon pour Peterson. Avec eux, nous avons établi et signé une charte. Nous leur avons demandé de prendre la responsabilité du groupe des lycéens et du groupe des étudiants, de soutenir les deux personnes qui s’occupent des pré KT (6e-5es), et de faire partie de l’équipe qui prépare les cultes jeunes. Car une fois par mois, nous proposons le samedi à 18 heures un culte qui réunit collégiens, lycéens et étudiants. Ensemble, nous cherchons la bonne formule pour ce culte : chants accompagnés à la guitare ou au clavier, liturgie simplifiée, témoignage, message plus court et interactif…

Et faire le point

Ce partenariat avec des étudiants qui logent sur place nécessite aussi un accompagnement : régulièrement, je rencontre Ed et Peterson, je fais le point sur les différentes rencontres qu’ils ont animées et sur la préparation des suivantes. Je veille aussi à leur insertion au sein de la paroisse : plusieurs fois déjà, ils ont été invités par une famille pour faire connaissance. Malheureusement, la situation sanitaire freine nos projets ; l’impossibilité de partager des repas est un vrai handicap pour la mission auprès des jeunes. Mais il nous faut voir plus loin : c’est à long terme qu’il faut réfléchir, tout en rendant grâce pour ce que nous vivons malgré la pandémie !

Pasteure Agnès Lefranc, Église protestante unie d’Orléans