Médias numériques : exclusion ou inclusion ?

image_pdf

La situation de ces derniers mois de confinement de nos Églises nous invite à faire un point sur l’évolution de nos pratiques et notamment de l’utilisation de différents « nouveaux » médias.

Si jusqu’au 15 mars nos formes de cultes et propositions d’activités pouvaient parfois sembler adaptées à une certaine classe d’âge, excluant même bien souvent les plus jeunes voir même les familles. A contrario, nous pouvons nous demander si désormais l’usage de nouveaux médias liés au numérique ne participent pas parfois à exclure les plus âgés et tous ceux qui ont plus de difficultés avec les nouvelles technologies…

Un grand nombre de connexions
Si je prends l’exemple vécu de l’Église protestante réformée de Touraine où nous avons un peu plus de 500 foyers connus : il est marquant de constater que selon les statistiques de Youtube, en un mois et demi, c’est plus de 650 personnes différentes qui se sont connectées à nos vidéos. Ces visiteurs connus ou inconnus de la communauté ont regardé en moyenne trois vidéos sur les dix proposées. La situation est donc tout à fait grisante et intéressante, elle ne peut que nous encourager à ne pas arrêter ce travail car à lire certains messages enjoués que nous recevons, elles accompagnent ceux qui en ont besoin, leur permettent de se ressourcer, de réfléchir, de méditer. Elles peuvent être en plus vues à tout moment, s’adaptant au rythme de chacun et de l’ensemble du foyer.

Une transcription écrite
Cependant, cette belle situation ne devrait pas nous faire oublier les près de 200 foyers connus qui, dans le cas de notre Église protestante réformée de Touraine, ne sont pas connectés. Il s’agit souvent des plus âgés de notre communauté et qui pourtant y sont très attachés. C’est pourquoi dès le début du confinement nous avons souhaité et priorisé l’écrit avec un journal annonçant notamment ce que nous mettions en place. Nous avons également transcrit par écrit toutes ces vidéos diffusées hebdomadairement afin que ceux qui n’étaient pas connectés puissent bénéficier du même contenu que les autres mais sous un autre format. Nous avons surtout mis en place avec la radio chrétienne locale, RCF Touraine la possibilité d’avoir un temps de prière et de méditation de 30 minutes chaque dimanche afin de rejoindre le plus grand nombre. Les moins aguerris pouvant régler leur poste de radio sur la bonne fréquence (ce qui pouvait être effectivement déjà un défi sans aide d’un visiteur) et les plus connectés pouvant écouter et réécouter ce rendez-vous.

L’importance des choix
Avec cet exemple vécu, je tiens à souligner l’importance dans nos choix de médias de bien penser à tout le monde. Il est certes important de faire des choix pour rejoindre le plus grand nombre mais veillons à ne pas rajouter de l’exclusion au confinement. Il est important de penser à ceux que l’on exclut indirectement dans ces choix du plus grand nombre pour trouver des solutions également adaptées à eux. Restons une Église qui ne se renferme pas en divers clubs ou décideurs mais pensons toujours et encore à tout le monde, du plus jeune au plus âgé, dans toutes nos activités et dans tout ce que nous entreprenons. C’est cela l’Église d’aujourd’hui et de demain. Ces dernières semaines nous ont montré bien des créativités positives, que nous puissions donc avoir la force d’en trouver de nouvelles afin de continuer d’offrir à tous de « bonnes nouvelles ».

Pasteur Marc Schaefer, Église protestante réformée de Touraine