Jacques Maury, un pasteur dynamique et chaleureux

image_pdf

Jacques Maury est décédé le jour de Pâques. Il a été pasteur à Lezay, puis à Poitiers et président du Conseil de la région Ouest de notre Église. Il a été également président de la Fédération protestante de France. Des personnes de la région se souviennent avec reconnaissance.

Juste après la guerre, Jacques Maury a été nommé à Lezay dans le consistoire du Poitou, au temps où il y avait une vingtaine de pasteur dans le consistoire. Le jeune pasteur a eu une action dynamique auprès de la jeunesse et de la population du canton, qu’elle soit protestante ou non : CPO, ciné club, camp de jeunes, école ménagère de Vitré qui deviendra MFR, scoutisme. Sans oublier cultes, études biblique et catéchisme. Qui ne se souvient pas de lui à Lezay ?
Gérard Villeneuve, Lezay

Quand il était pasteur à Poitiers, j’ai commencé à 16 ans à être monitrice d’école biblique et je bénéficiais des séances de préparation. C’était de véritables études bibliques qui me passionnaient. Il nous apprenait à analyser un texte et c’est grâce à lui que j’ai eu 18 au commentaire de texte en philo du bac !
Maryvonne Mordelet, Poitiers 

Je suis arrivé comme interne au collège à Poitiers en 6e et le dimanche quand on ne rentrait pas à la maison, nous allions avec mon frère Pierre au culte et souvent les Maury nous retenaient à déjeuner. C’était table ouvert rue des Écossais. Ensuite j’ai eu une chambre d’étudiant chez eux. C’est Jacques Maury qui, en 66, m’a demandé de lancer une troupe d’éclaireurs alors que je n’avais jamais fait de scoutisme ! C’est une famille qui a beaucoup compté pour moi et qui a accompagné tous les moments de ma vie : confirmation, mort de mon frère Pierre, mariage, décès de mon épouse Élisabeth, etc.
Éric de Traz, Basse-Marche

Jacques Maury a été avec Dom Lefevre, moine de Ligugé, à l’origine d’un groupe de foyers interconfessionnels qui se réunissait deux fois par an aux environs de Poitiers à Mauroc, puis au Val de La source à Bonneuil-Matour. C’est là que je l’ai connu et c’est lui qui nous a fait découvrir la théologie et le dialogue œcuménique quand nous étions jeunes mariés. Quelques années plus tard, il alternait avec Louis Lévrier mais était resté très fidèle à ce groupe.
Stéphane Griffiths, Poitiers

Étant proposant à Royan auprès de Louis Lévrier, j’ai assisté au Synode national de l’ERF. qui s’y tenait en mai 1968 et au cours duquel Jacques Maury est devenu Président du Conseil national. Sa grande stature physique et son large sourire n’échappait à personne. Lors des synodes et pastorales, il alliait des convictions théologiques fortes, dans la ligne barthienne et sociale, et une attention chaleureuse et profondément amicale à ses interlocuteurs. J’ajoute, pour les lecteurs du Protestant de l’Ouest que Jacques Maury a toujours gardé un intérêt particulier pour les Églises de la région Ouest !
Olivier Pigeaud, pasteur à la retraite